en-GBes-ESfr-FRru-RUit-ITzh-CNde-AT

Isibindi, Afrique du Sud

Point d’attention 4 : La protection et le soutien aux ménages dont le chef de famille est un enfant

Un exemple de travail avec les ménages dont le chef de famille est un enfant est inclus dans le programme général Isibindi, lancé par l’Association nationale des personnes qui travaillent pour la prise en charge des enfants (National Association of Childcare Workers). Il s’agit d’un programme de recrutement et de formation des personnes travaillant dans le domaine de la prise en charge des enfants et des jeunes qui prévoit le recours à des techniques innovatrices d’apprentissage à distance. Ces personnes se rendent au domicile des enfants orphelins et vulnérables identifiés et fournissent des services complets. Ils travaillent avec une partie des enfants les plus vulnérables d’Afrique du Sud, y compris les enfants orphelins touchés par le VIH/SIDA et ceux qui vivent dans des ménages dont le chef de famille est un enfant. Liyema Ikhaya, un programme pour le développement des adolescents destiné aux ménages dont le chef de famille est un enfant, fut lancé en février 2010. Dans le cadre de ce dernier, 25 jeunes participent à des cours hebdomadaires de formation relatifs aux compétences de vie, afin de leur fournir les compétences et connaissances nécessaires pour s’occuper de leurs frères et sœurs et d’eux-mêmes et faire des choix de vie responsables.

Une gamme de services est fournie, y compris un travail de plaidoyer, à travers l’accompagnement et la représentation des enfants au sein des écoles, des services de santé et des bureaux gouvernementaux; un soutien psychologique par l’intermédiaire de « boîtes à mémoire », d’un travail autour du deuil et de la construction des relations, de l’identification des besoins et des sentiments, d’une attention quant au développement, de la gestion du comportement, de la programmation d’activités, d’une évaluation des risques et des conseils relatifs au cadre de vie; une assistance matérielle pour accéder aux subventions du gouvernement et aux colis de nourriture, et veiller à ce que les enfants aillent à l’école (et reçoivent le matériel et le soutien éducatif leur permettant de continuer à aller en classe et à réussir); l’élaboration d’un plan de développement pour chaque famille (fondé sur les valeurs d’indépendance, de maîtrise, d’appartenance et de générosité), et l’offre d’une formation relative aux compétences de vie (abordant les domaines tels que la santé, l’hygiène, les droits des enfants, le budget et la nutrition).

Isibindi est financé au moyen d’un modèle de « franchise social », qui permet sa reproduction, tant en Afrique du Sud qu’ailleurs, sans une implication considérable de ressources.

Pour plus d’information, veuillez consulter: http://jameshouse.org.za/wp/index.php/essential_grid/isibindi/ (en anglais)

International Social Service, Oak Foundation, SOS Children's Villages International, unicef, ATD Fourth World, Better Care Network, Family for every child, ngo group for the crc, PEPFAR, RELAF, Save the Children, USAID